Fighting Vipers : test du jeu de Game gear

Fighting Vipers entre dans la catégorie de jeux dont le seul intérêt est peut-être de se défouler après une dure journée de travail ou juste pour se détendre. Développé par Sega-AM2 pour être jouable en solo ou à deux sur Arcade, Sony PS2 et également sur Sega Saturn, il s’agit d’un jeu assez difficile à cerner si l’on n’entre pas dans les détails.

Fighting Vipers : le scénario

Certains joueurs portent un grand intérêt sur le scénario d’un jeu au point d’en faire le premier critère de choix. Mais dans le cas où déjà dans le titre, un jeu évoque des combats infernaux opposant de grands et musclés avatars, le scénario n’est plus à présenter. Quoi qu’il en soit, l’histoire de Fighting Vipers mérite d’être contée. Le titre met ainsi en scène de jeunes combattants très agressifs, se dirigeant vers Armstone City pour participer à un tournoi organisé par le maire. Au programme sur place, une rencontre des plus exceptionnelles opposant les plus grands lutteurs de rue. Ce sont donc huit VIPERS qui vont s’affronter sur le ring dans le but d’atteindre la City Tower où le combat ultime entre les deux plus puissants combattants aura lieu. Qui sera le plus grand lutteur urbain ? Ce sera donc au joueur de le décider.

Une durée de vie moyennement faible

Beaucoup de joueurs seront unanimes à penser qu’un tel jeu de combat devrait proposer un plus large choix de personnages, de bonus supplémentaires et d’arènes. Fighting Vipers reste en effet, comme la plupart des titres basés sur le combat, assez avare en ces termes. Seuls huit personnages sont proposés au départ, avec quatre autres en supplément, une option « Modes+ » et un mode « Grosses Têtes ». Heureusement, le jeu comporte cinq niveaux de difficulté qui permet au joueur de s’attarder un peu sur une bonne base d’ambiance au combat dans le « Mode Arcade ». A cela s’ajoute également le « Mode Playback » qui permet de visualiser des vidéos de matchs d’exhibition, le temps d’apprendre quelques coups. Mais l’idéal dans ce jeu reste la possibilité d’affronter ses amis en duel dans le « Mode VS » ou en équipe dans le « Team Battle Mode ». Les seuls moyens disponibles d’ailleurs pour connaître davantage les personnages du jeu.

Un gameplay assez fourni

La qualité du gameplay de Fighting Vipers peut départager les joueurs. Mais il faut remarquer que beaucoup d’efforts ont été fournis par le développeur dans la conception du titre. Notamment concernant les enchaînements possibles lors des combats, les blocages, les contres attaques, les projections, les mouvements de rebond, les achèvements au sol, le glissage sous l’adversaire, le saute-mouton, la possibilité de grimper aux murs ou encore les saltos et autres. Bien évidemment, pour maîtriser toutes ces techniques, le joueur doit bénéficier d’un bon entraînement. Il faut également bien maîtriser les touches de fonctionnement de la console utilisée car cela peut varier. Quant au son et autres animations, Fighting Vipers peut décevoir les grands fans de combat en 3D.

fightingvipers